Sémiotique et Bible : N°164

Catégories : Publications récentes,Sémiotique & Bible

SOMMAIRE et AVANT PROPOS N° 164 – Décembre 2016

  • Vivre en filiation (Mt 6,19-7,11) – Jean-Yves THÉRIAULT

Le Discours sur la Montagne (DM) se prolonge ici en un ensemble apparemment disparate. L’article de J.-Y. THÉRIAULT (Université du Québec à Rimouski, Groupe ASTER) en montre la cohérence : il développe le don fait par le « Père céleste » à ceux « qui pratiquent dans le secret la justice surabondante » prônée par le DM. Dans ce don, qui est celui d’une position filiale, « la Loi et les Prophètes » atteignent leur plénitude : « À la fin du discours, « la Loi et les Prophètes » ne sont plus réduits à une tradition ancestrale à suivre rigoureusement, ils sont maintenant enrichis d’une parole vivante qui y fait entendre une instance paternelle appelant à un devenir filial. »

  • Genèse 4-5 : Caïn et Abel – Quand s’engage la « génération »… – Jean-Claude GIROUD

L’article de J.-C. GIROUD (CADIR-Lyon) scrute à présent les ch. 4-5 du livre de la Genèse, en quête de la façon dont ils déploient les fondements de la génération humaine. La question se noue autour de la place du frère, cet « « autre » différent, différencié, non assimilable à soi-même ». Cette altérité est inhérente à l’identité du sujet humain, d’autant qu’en deçà s’indique la place fondatrice d’un Tout Autre. En la récusant c’est donc à luimême qu’attente Caïn, et sa lignée gardera l’empreinte de cet attentat. La reprise, avec Seth, des « enfantements d’Adam » réouvre toutefois dans la génération une lignée bien différente, car référée de façon juste au paradigme créateur. C’est dans cette lignée – on pourrait la nommer, par différence avec l’autre, « filiation » – qu’adviendra « Jésus Christ, fils de Seth, d’Adam, de Dieu » (Lc 3,38).

  • Recension : Comment vivre ? Naître à la suite de Jésus, par Anne Fortin. – Anne PÉNICAUD

Ce livre vient de paraître aux éditions Médiaspaul. Son titre le dit : il propose un « mode d’emploi » pour l’existence, et la figure de Jésus en donne les règles. Il ne s’agit donc pas ici, comme dans d’autres ouvrages de théologie, d’acquérir un savoir conceptuel sur le mystère de Dieu mais d’y chercher et d’y trouver des indications pour un chemin de vie personnel. Ce livre est tourné vers le « pour vivre » de tous, et non vers le savoir de quelques-uns. Sa force particulière est d’y introduire et d’y guider ses lecteurs sans les prérequis d’une connaissance théologique ou d’un a priori croyant : le Jésus que ce livre invite à suivre ouvre une voie universelle, que tout un chacun peut emprunter pour autant qu’il le veuille.

  • Comment vivre ? Le point de vue d’une lectrice – Anne CABOS

Dans cette parole d’Anne Fortin, il est question de vivre et de naissance, où vivre et mourir sont un préalable à la naissance. La lecture des passages des Évangiles et des Actes des apôtres qu’elle offre propose un guide pour « naître à la suite de Jésus », pour vivre et, étant vivant, naître dans la relation à l’autre qui pose le manque comme un creux, comme un vide « plein » du désir de libération à travers la parole, et pour « mourir » à la tentation de toute puissance, au désir de combler le manque qui enferme dans un « trop-plein vide ».

Laisser un commentaire